websitetemplate.org
Accueil > Les evenements > Annee 2012 > GD Espagne 2012
 
 
 

GD Espagne 2012


                                           

Nous étions prévus 4 (dont 3 membres du club) pour le départ depuis Nantes vers Barcelone pour ce premier Games-Day de la saison. Jonathan (non-membre du club), venu de la région parisienne, est arrivé chez moi vendredi soir vers 18h00. Voilà un gars qui l’est bien et qui gagne à être connu !
Mais qui soit disant ne porte pas de polo (private joke) ; ça on verra plus tard, heing !

Cela commence dès le vendredi soir avec des finitions à faire pour moi et Jonathan afin d’optimiser nos chances à ce concours. Une petite soirée entre peintres avec Christian en vidéo-conférence (sur Skype) nous permet de voir que lui, n’a plus rien à faire ! Et qu’il ne manque pas de nous lâcher vers minuit pour aller se coucher !
Couchés à 2h00 du mat pour se lever à 6h15 le samedi matin ; aïe, le réveil est dur au début mais l’excitation fait le reste et ce sera pareil tout le week-end.
On passe alors chercher Christian à Rezé, au sud de Nantes, vers 7h30 avant de se diriger vers Saint-Paul-en-Pareds (Vendée) pour chercher Olivier, notre dernier compagnon d’aventure. On arrive vers 8h30 dans son petit village et c’est parti direction Barcelona en España !!

Le chemin a été forcément ponctué de pauses afin de se relayer au volant et de se dégourdir les jambes. Nous arrivons à Barcelone et à notre hôtel un peu en dehors de la ville aux alentours de 19h00 et là, on va parler d’une série de « fail » qui nous ont fait mourir de rire à chaque fois.
Pour explication, en anglais « fail » signifie « échouer ». On pourrait traduire cela en langage commun chez nous : un « craquage », une « boulette », une « erreur dont on a honte ».
Donc premier « fail » : on ne trouve pas le parking. Ou du moins, on ne la pas vu alors que le gros « P » du panneau était suffisamment visible.
Ensuite dans le parking, pour rentrer il faut récupérer un ticket pour ouvrir une barrière et … on va dire que j’ai eu le bras trop court … « Fail ». Tant qu’à faire on va continuer, on se gare et l’agent de sécurité vient nous voir et nous parle … aïe… l’espagnol . On avait oublié ça depuis le collège !
Heureusement, on arrive à se débrouiller en anglais. Nous nous présentons à la réception et je commence à parler en anglais. Encore un « fail », car la réceptionniste parlait quand même un peu le français et c’était indiqué sur son badge. Nous arrivons enfin dans nos chambre où nous installons et nous préparons pour une petite virée Barcelonaise.
Christian était dans la même chambre que moi et Olivier était avec Jonathan. Nous étions prêt avec Christian nous sortons voir si nos 2 compères sont prêts. Oups, la clé (carte) est restée sur le lit et la porte vient de se fermer. Christian : « tu as la clé ». Moi : « bah, non je t’ai dit que je l’avais laissée sur le lit avant de sortir de la chambre » . Et voilà encore un « F A I L ».
Christian va à la réception pour récupérer une autre carte-clé pour notre chambre .
Et encore un « F A I L » car la carte ne fonctionne pas ! Je redescends en récupérer une autre qui fonctionne. La soirée commence bien ! Attendez ce n’est pas fini, car il nous fallait repartir de l’hôtel avec la voiture .
Et évidemment nous arrivons à la borne pour soulever la barrière et bien sûr le ticket ne passe pas. Nous allons voir notre ami l’agent de sécurité qui sourit déjà en me voyant m’approcher et m’indique gentiment qu’il faut que je fasse valider le ticket à la réception pour le réutiliser pour sortir ,« fail ». Je monte à la réception pour faire valider ce ticket qui apparemment ne voulait plus se faire valider. Sur ce coup je dirais « fail » de la réceptionniste. Elle finit par me dire de sonner à la barrière pour qu’elle m’ouvre. Oui, mais à la première barrière car à la deuxième, je retombe sur le même problème vu que le ticket était en possession de la réceptionniste et qu’il était invalide, « fail ». J’appuie sur le « i » pour appeler et je tombe sur l’agent sécurité et je dis :  « hi, this the frenchies again » et il explose de rire. Je lui explique donc enfin le problème et il nous ouvre sans problème. Nous partons donc pour le centre de Barcelone pour dîner. Bon un « Tapa tapa » pas terrible pour être honnête…

Nous rentrons à l’hôtel vers 23h afin de faire les ultimes et dernière des dernières retouches mais là encore … « mais les gars, il n’y a pas de table dans les chambre ! » … « f*** ».
Nous improvisons avec les moyens du bord : chaises, caisse et … salle de bain. (Oui oui, on peut peindre dans une salle de bain d’un hôtel, demandez à Jonathan !). Nous nous couchons finalement à  2h00, bien fatigués tout de même.

Après un réveil difficile encore et une bonne douche, nous partons donc vers 8h45 en direction du Sant Jordi Club pour le Games Day Barcelona 2012 !
Mais nous ne pouvions pas partir de l’hôtel sans faire notre dernier « fail », un petit garçon appel les ascenseurs et nous laisse rentrer dans l’un deux. Nous entrons dans l’ascenseur et lui attends sa famille et nous le remercions donc avec un magnifique « Merci... euhh thank you... enfin gracias quoi ! ... ouais de toute facon il vas rien comprendre ... ".Lorsque les portent se referment, le petit garçon nous sort : « nan mais je parle français aussi !! ».

Nous arrivons sur place après un peu de recherche de l’entrée et heureusement pour nous, il y a une file d’attente pour les participants au Golden Demon (le concours de peinture en lui-même) qui est beaucoup moins importante que la file classique qui, elle, n’ouvre qu’à 10h. Le stress commence déjà monter. Le stress, car pour ma part, je n’étais pas sûr que mon Duel allait rester dans sa catégorie car le règlement stipulait « deux figurines individuelles sur un socle de 40 à 50mm ». Nous remplissons les papiers d’inscription et forcément je fais un autre « fail » en n’en remplissant qu’un au lieu d’un par pièce présentée. Voici la liste des entrées :

Christian :

·         Catégorie figurines individuelle Warhammer 40000 : l’inquisitrice.

·         Catégorie figurines individuelle Warhammer Battle : le stryge.

·         Catégorie grande figurine Warhammer 40000 : exo armure tau.

·         Catégorie Open : haut elfe femme

·         Catégorie diorama battle: duel entre enchanteresse elfe noire et stryge.

·         Catégorie duel 40 000 : duel entre un Imperial fists et une céraste eldar noir.

·         Catégorie seigneur des anneaux : Gollum.

Olivier :

·         Catégorie figurines individuelle Warhammer Battle : homme bête.

·         Catégorie Open : assassin elfe noir

·         Catégorie grande figurine Warhammer 40 000 : un ork.

Michel :

·         Catégorie figurines individuelle Warhammer 40 000 : Sicarius.

·         Catégorie figurines individuelle Warhammer Battle : Harry the Hammer.

·         Catégorie duel : duel entre un Decimator et un Contemptor relic Blood Angel.

Jonathan :

·         Catégorie Seigneur des anneaux : Troll de la Moria.

·         Catégorie grande figurine Warhammer 40000 : Seigneur fantôme grand prophète

·         Catégorie machine Warhammer Battle : la cloche hurlante Skaven

·         Catégorie régiment Warhammer Battle : régiment de nains du chaos.

Une fois les figurines posées, nous faisons notre petit tour des lieux avec un passage au poste d’information pour récupérer des posters et les faire signer, tels des fans de base, par les célébrités présentes : Juan Diaz et Aly Morrison (sculpteurs) et Graham Mc Neil (auteur de roman Warhammer 40 000). Seule la signature de Anja Wettergen (peintre de la Eavy Metal) manque à notre série. En revenant aux vitrines du concours vers 10h30 (30 min avant la fin des inscriptions), nous nous apercevons que les pointures viennent de déposer leurs pièces et Waoou ! Nous prenons alors une énorme claque visuelle !

Nous rencontrons quelques français : Julien Casses, des membres de la Team Toulouse (Nicolas Rouanet aka Juan sur Minicrea ou Amand aka solof sur <>Minicrea ) ainsi qu’un grand Belge fort sympathique : Michael Delcroix.
Jonathan a discuté un moment aussi avec 2 autres français présents sur place. Tous des grands du milieu fantastique. Nous avons aussi rencontré un anglais qui avait fait le déplacement : John Harrison.

Après quelques allées et venues dans la salle, nous retournons regarder les vitrines où des pièces sont déplacées. Grande et bonne surprise; ils placent « apparemment », 3 pièces par catégorie sur une étagère différente. Etrange, d’autant plus que cela correspondrait aux primés.
Ce sera confirmé plus tard avant la remise des prix. La seule surprise, c’est la couleur de la récompense.

Arrive 15h00, le grand moment est là, les participants sont invités à passer derrière la scène, en « backstage » pour la remise des prix. Voici donc les résultats :

Christian :

·         Bronze en catégorie individuelle Warhammer 40000

·         Bronze en catégorie diorama

·         Bronze en catégorie duel

·         Présélection en catégorie grande figurine Warhammer 40000

Michel :

·         Or en catégorie duel

        ·         Trophée Forge World

Jonathan :

     
·         Or en catégorie Régiment Warhammer Battle
     
·         Bronze en catégorie machine Warhammer Battle

Pour ma part, j’avais, depuis que j’ai commencé la figurine, toujours rêvé d’avoir un Golden Demon et je peux vous assurer que je viens de réaliser un rêve de gosse !
J’avais des frissons à la remise des prix. Pour une première participation en plus. C’est juste énorme !

Personnellement, je dirais que le niveau le plus élevé était en catégorie figurine individuelle (40k et Battle). C’est la catégorie la plus disputée car beaucoup de concurrence et beaucoup de participants. Certaines catégories furent pauvres en participants et notamment les duels, les régiments Battle et les véhicules et machine (Battle et 40k). Les écarts de niveau étaient suivant les catégories, assez flagrants et on devinait relativement facilement les potentiels primés.

Le retour fut plus calme, car la tension retombait doucement, et la solidarité était de mise pour les pilotes du retour, même si nos discussions figurinistiques n’ont pas cessées. Nous avons déposé Olivier chez lui à Saint-Paul-en –Pareds, vers 2h30 dans la nuit de dimanche à lundi avant de déposer Christian à son tour vers 3h20. Couchés vers 4h du mat et des étoiles pleins la tête et les yeux.

L’aventure n’est pas finie car elle continue pour le prochain GD en Allemagne, à Cologne, le 12 août prochain !!

Michel Adinarayanin Aka Poisson rouge



La Slayer Sword du concours (Best of show) par Pablo Lopez - photos de l'auteur  

 

 

 

 




"Inquisitrice" par Christian (photo par Volomir):
 

 

 
Duel 40 k : "Decimator vs Comtemptor" par Michel:
 
 

 
Duel Battle : "Sorcière elfe noire vs Roi goule" par Christian:

 

 



Duel 40 000: "Imperial Fists vs Ceraste eldar noire" par Christian: 

 





Et une série de petits bibelots souvenirs, ramenés d'Espagne... 

 



 

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
 

 Vous pouvez consulter la galerie de photos de cette journée en cliquant sur la photo ci-dessous :
Vous pouvez ensuite choisir le mode "diaporama" ou sinon, agrandir les photos en cliquant sur chacune d'elle et en prenant la loupe en haut à droite de l'écran.

 A pictures gallery (click on the picture).
.



_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_

  Galeries à voir sur le Net:

 La galerie de photos du club Chupapinceles de Malaga: cliquez ICI

 Les résultats du concours sur le site GW: cliquez ICI

 Le blog de Volomir: cliquez ICI

 Le sujet sur le forum espagnol Spanish Team: cliquez ICI

 Le sujet sur le forum français Minicreateurs: cliquez ICI


 

 


WebAnalytics

 

 
 
 

         Propulsé par CMSimple.dk - Habillé par WST - Adapté par UniD-Web