Actualités

Depuis l'AG du 1er juillet 2017, nous sommes maintenant une association de figurinistes et de maquettistes !

Les Chevaliers du Centaure
ont une page sur Facebook, 
devenez un de nos fans ! 

1

Retrouvez ici toutes les dernières rubriques
mises à jour sur le site depuis un mois.
Bon surf!  

Sylvain Deschamps

Sylvain Deschamps est l'invité d'honneur de l'Open de Bretagne de la Figurine 2011.
Sylvain est un familier de notre manifestation; lors de la précédente édition de 2009, il avait remporté le Best of Show en catégorie Fantastique avec sa fameuse "Queen of Darkness".Quand il s'est agit de chercher un invité d'honneur pour notre exposition/concours de juin 2011, son nom a fait l'unanimité.
Maquettiste de longue date, il s'est fait connaître des figurinistes grâce à ses figurines de Bikers. Depuis, il affectionne plus particulièrement la sculpture de figurines féminines. Le monde du fantastique  lui ouvre de nouvelles portes pour la création et les mises en scène et à chaque réalisation, il essaie d'apporter quelque chose de nouveau. Pour vous permettre de mieux le connaitre, nous vous proposons une petite interview .

Réalisation: Poisson-Rouge, mise en forme: Naoned.                                                      -*-*-*-*-
Bonjour Sylvain, beaucoup de gens connaissent ton travail, notamment grâce à ta technique particulière de faire les cheveux sur laquelle nous reviendrons tout à l’heure, mais au niveau de la figurine, comment ça a commencé pour toi ?   
Rien de bien original, j’ai commencé comme beaucoup par monter des maquettes d’avions et de blindés. Mais très vite j’éprouve le besoin de mettre en scène le matériel avec des personnages. Et très rapidement aussi, je me lance dans la modification des positions. Dans le couple figurine /maquette le personnage a pris une place toujours plus grandissante. Et si aujourd’hui je ne sors que des figurines, je n’ai pas abandonné pour autant les maquettes
. Ton activité professionnelle a-t-elle un lien avec le monde de la figurine ou te donne-t-elle des facilités pour la réalisation de tes pièces ?
Aucun lien, après avoir été mécanicien dans l’armée de l’air, je suis maintenant gestionnaire dans un collège.



On connaît tes fameuses figurines des « bikers » américains qui sont d’un réalisme époustouflant ou encore, ta reine sorcière une pièce remarquée à la World Expo de 2008 et Best of show à Couëron en 2009. Mais au niveau de la figurine, as tu plus particulièrement un domaine de prédilection entre l’historique ou le fantastique ? Qu’est ce qui t’attire plus particulièrement dans un domaine plutôt que dans un autre?
En fait j’aime bien les deux et je pense que ces domaines sont complémentaires. L’historique conduit à une recherche et une certaine rigueur tandis que le fantastique offre un espace de liberté beaucoup plus large. Passer de l’un à l’autre permet de varier les plaisirs. D’ailleurs un de mes prochains gros projets sera historique. Mais ce qui m’intéresse avant tout, c’est l’innovation et la mise en scène, qu’elles soient historiques ou fantastiques.

Dans tes activités de figuriniste, entre la sculpture et la peinture, vers quelle activité va ta préférence?     
J’ai une préférence pour la sculpture, mais après une longue période de sculpture, c’est un réel plaisir de reprendre les pinceaux et d’essayer de nouvelles techniques.



En ce qui concerne la peinture : tu utilises plutôt l’acrylique, mais as tu déjà essayé l’huile? Pourquoi le choix d’un médium plutôt qu’un autre?
J’utilise l’acrylique, l’huile et la humbrol souvent sur une même figurine. Chaque médium a ses avantages et je trouve qu’il est dommage de se limiter à un seul. Sans rentrer dans le détail : l’humbrol me sert surtout pour les sous couches, l’acrylique pour les vêtements et l’huile pour la peau et les cuirs.

Pour tes propres pièces as-tu une période ou une échelle de prédilection?
J’ai plutôt tendance à rechercher l’originalité et la mise en scène, les choix de la période et de l’échelle viennent ensuite. Passer du 28mm au 150mm permet aussi de se remettre en cause et de varier les techniques.

Peux-tu nous expliquer ta technique pour réaliser les cheveux aussi vrais que nature ?
Pour fabriquer les cheveux j’utilise de la suspente de parachute, mais d’autres fibres doivent aussi convenir. Une fois détressée la fibre est enduite de colle mèche par mèche et collée sur le crane. Cette technique convient  pour des cheveux longs et volants et quelque fois il faut faire des raccords avec de la pate classique, ce qui complique beaucoup la tâche.



Pour la sculpture, quelle pâte à sculpter utilises tu plus aisément? Et en général, quels matériaux utilises-tu pour tes sculptures et tes dioramas?
Comme pour la peinture, j’essaie tout ce qui me tombe sous la main.
Les pâtes  de réparation que l’on trouve en grandes surfaces, sont collantes et sèchent vite, elles me servent pour l’ébauche. Le Duro, le Magic sculp et le Milliput, parfois mélangés entre eux, sont choisis pour leurs qualités propres et la partie de la figurine à fabriquer.
Pour les dioramas, je recycle les restes: mélanges de plâtre, ciment, sciure, colle, etc..   Et pour les peindre les pots de 500ml de peinture pour le bâtiment font très bien l’affaire !

Dans les productions actuelles, y a t- il des choses qui t‘interpellent plus que d’autres ? Et quand on te présente une pièce, que regardes tu en premier?
Beaucoup de belles choses apparaissent, les dernières productions fantastiques et la série inspirée des tableaux de Norman Rockwell, de la marque Andréa me plaisent bien.
En principe, je regarde le visage, car c’est l’élément qui donne la vie à la figurine. Et en plus, c’est ce que je préfère peindre !



Y a t-il des artistes français ou internationaux dont les travaux t’inspirent ou t’ont inspirés par le passé ? T’es-t-il arrivé de te dire, en admirant une pièce, « celle-là j’aurai bien aimé la faire ! » ?
La liste est longue mais j’admire beaucoup les animaux de JJ Delorme et les saynètes de Georges Strainchamps et Sheperd Paine.
Mais mon inspiration ne vient pas des autres figurinistes, mais plutôt des illustrateurs tel que Boris Vallero ou Luis Royo pour ne citer que les plus connus. En effet ces tableaux souvent utilisés pour les couvertures de romans, sont très accrocheurs et à eux seuls racontent déjà une histoire.
C’est la même démarche que je recherche avec les figurines. Donc la plupart du temps c’est en découvrant un tableau ou une illustration que je me dis : Ça j’aimerai bien le faire en figurine.

T’arrive-t-il de participer à des concours nationaux ou internationaux?
En fait, je participe très peu aux concours, deux par an en moyenne.



Tu fais partie du club de « l’Archer Lormontais » près de Bordeaux, est-ce que pour toi, la vie du figuriniste passe forcement par un club ? Qu’en retires-tu?
Non, on peut très bien faire de la figurine sans appartenir à un club.
Mais il faut reconnaître qu’un club apporte beaucoup, il y a toujours à apprendre ou à échanger avec les autres, qu’ils soient confirmés ou débutants. Chacun a sa propre vision et les critiques sont toujours constructives pour progresser.
  

Quels conseils donnerais-tu à un jeune qui débute dans la figurine?
Avant tout prendre du plaisir. Ne pas hésiter à expérimenter pour trouver ses propres techniques. Que ce soit la sculpture ou la peinture, il n’y a pas de recette miracle, chacun doit trouver ou inventer les techniques qui lui conviennent le mieux.



Bon aller, passons aux choses sérieuses et aux questions de fond   :


Aimes-tu les crêpes et le cidre (attention à ta réponse 
…) ?                                                           
Ah, si vous me prenez par les sentiments…

Quel est ton plat préféré (2ème question piège attention …) ?                                                 
Les pâtes !!!  déçus ?        

Quel genre de musique écoutes-tu lorsque tu travailles sur tes pièces ? si tu écoutes de la musique...
J’aime bien entendre les mouches voler et le ronronnement du chat.          

Et côté filmographie, selon toi quel est le film du siècle ?
Je suis de la génération  Star Wars, mais  le Seigneur des Anneaux  est mon film préféré. Sinon il y a le gendarme et les extra-terrestres qui est pas mal non plus !    

Merci Sylvain et rendez-vous les 4 & 5 juin à Couëron !!

 Visitez sa galerie   Visit his gallery